Nous avons accompagné l’Alsacienne de Restauration en 2009-2010 dans la réduction de leur empreinte carbone. Un travail utile qui a permis d’amener de nouvelles pratiques : réduction de la part de produits carnés dans les assiettes, augmentation de la part de produits bio et locaux, meilleure détection des fuites de fluides frigorigènes…

L’enjeu de l’utilisation des barquettes plastiques avait été posé au vu de son empreinte carbone et de l’impact sur la santé des enfants. Une nouvelle étape vient d’être franchie puisqu’à la demande de la Ville de Strasbourg, les prestataires devront progressivement supprimer les barquettes plastiques à compter de la rentrée prochaine (elles seront remplacées par des contenants inox, ce qui suppose de revoir la logistique et l’organisation dans les cuisines !).

Il faut savoir être patients, souvent ! Une bonne nouvelle pour les enfants et pour le climat, à laquelle Alternative Carbone a modestement contribué 🙂

Ci-dessous un article extrait de Mes Courses Pour la Planète, parlant de cette initiative exemplaire :

Jeudi 12 février 2017, Françoise Buffet, adjointe au maire de Strasbourg a déclaré s’engager à remplacer les barquettes plastiques par des contenants en inox inertes et réutilisables au sein des cantines des écoles strasbourgeoises, à la rentrée prochaine.

De septembre à novembre 2016, le Collectif Projet cantines, composé de parents d’élèves, a sensibilisé la mairie au retrait des barquettes plastiques. La réduction nécessaire des déchets et la libération des molécules chimiques pendant le réchauffement des barquettes furent les deux arguments majeurs présentés par le Collectif. L’exemple de la commune des Sables d’Olonne, qui a troqué les barquettes plastiques contre les contenants en inox en 2015, a su convaincre la Mairie ! Il faudra être patient car le changement sera progressif. Le cahier des charges précise un remplacement de 50% des barquettes par des contenants réutilisables en deux ans, et 100% en quatre ans. Pour assurer cet engagement, un groupe de travail composé de parents d’élèves, d’agents de la ville et d’élus assurera un suivi rigoureux avec les futurs partenaires.
La restauration collective est bel et bien en train de prendre le tournant du développement durable et des initiatives comme celles mises en place à Strasbourg fleurissent un peu partout en France. Afin d’accompagner les professionnels de la restauration collective dans cette démarche, la Fondation Nicolas Hulot et le réseau RESTAU’CO ont lancé en 2016 la démarche Mon Restau Responsable. Un mouvement de cantines responsables est en marche !