Des députés britanniques proposent de taxer les gobelets jetables vendus avec les boissons à emporter.


Vendredi 5 janvier, des députés anglo-saxons issus du Comité d’audit environnemental ont présenté, pour bien commencer l’année, une taxe sur les gobelets jetables. Une proposition surnommée « taxe latte », du nom d’une boisson populaire faite avec du café expresso et du lait chauffé à la vapeur.

Son montant serait de 25 pence (l’équivalent de 28 centimes d’euros) par gobelet, rapporte le média britannique The Telegraph. L’idée est d’inciter les consommateurs à amener leur propre tasse ou leur thermos réutilisable.

L’argent récolté pourrait aussi servir à mieux recycler ces produits. Un premier pas. D’ici 2023, les députés souhaitent interdire tous les contenants à boissons non recyclables.


Papier ou plastique, même combat

Cette idée surgit dans un pays où la culture du café à emporter est très forte. Au Royaume-Uni, 2,5 milliards de tasses sont utilisées chaque année, et seul 1 % d’entre elles sont recyclées.  Aux États-Unis, le gâchis est encore plus vertigineux : 455 gobelets pour boisson chaude en papier sont consommés chaque seconde, soit 14,4 milliards chaque année.

Or, ces gobelets sont très difficiles à recycler du fait de la fine couche de plastique polyéthylène qui recouvre l’intérieur du carton pour le rendre étanche. De plus, leur fabrication, à partir de bois et de tissu végétal, nécessite treize fois plus d’eau, et deux fois plus d’électricité que les gobelets en matière plastique. 


En France aussi ?

Le gouvernement britannique s’est dit intéressé par cette idée de la « taxe latte », mais veut s’assurer qu’elle peut avoir un impact réel sur le comportement des consommateurs.

Il devrait donc regarder de près ce qui se passera chez Starbucks. L’enseigne a annoncé qu’elle expérimentera cette mesure à partir de février dans une vingtaine de ses adresses à Londres, en faisant payer aux consommateurs 5 pence par gobelet non réutilisable. L’entreprise a également mis en place une réduction de 30 centimes du prix de la boisson pour les clients amenant leur propre récipient réutilisable.

Des gobelets en carton peu écologiques (Crédit : Pixabay)

Des gobelets en carton peu écologiques (Crédit : Pixabay)


En France, une loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte interdira la vente et la distribution des gobelets, verres et assiettes jetables en plastique à partir du 1er janvier 2020. Prochaine étape, l’interdiction des gobelets en carton ?